dimanche 18 octobre 2020

Saint Luc

Lectures du jour

PREMIÈRE LECTURE

« J’ai pris Cyrus par la main pour lui soumettre les nations »

Lecture du livre du prophète Isaïe (Is 45, 1.4-6)

Ainsi parle le Seigneur à son messie, à Cyrus,
qu’il a pris par la main
pour lui soumettre les nations et désarmer les rois,
pour lui ouvrir les portes à deux battants,
car aucune porte ne restera fermée :

« À cause de mon serviteur Jacob, d’Israël mon élu,
je t’ai appelé par ton nom,
je t’ai donné un titre,
alors que tu ne me connaissais pas.

Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre :
hors moi, pas de Dieu.
Je t’ai rendu puissant,
alors que tu ne me connaissais pas,
pour que l’on sache, de l’orient à l’occident,
qu’il n’y a rien en dehors de moi.
Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre. »

PSAUME (Ps 95 (96), 1.3, 4-5, 7-8, 9-10ac)

Rendez au Seigneur la gloire et la puissance.

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Il est grand, le Seigneur, hautement loué,
redoutable au-dessus de tous les dieux :
néant, tous les dieux des nations !
Lui, le Seigneur, a fait les cieux.

Rendez au Seigneur, familles des peuples,
rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
rendez au Seigneur la gloire de son nom.
Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis.

Adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté :
tremblez devant lui, terre entière.
Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Il gouverne les peuples avec droiture.

DEUXIÈME LECTURE

"« Nous nous souvenons de votre foi, de votre charité, de votre espérance »"

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens (1 Th 1, 1-5b)

Paul, Silvain et Timothée,
à l’Église de Thessalonique
qui est en Dieu le Père
et dans le Seigneur Jésus Christ.
À vous, la grâce et la paix.

À tout moment, nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous,
en faisant mémoire de vous dans nos prières.
Sans cesse,  nous nous souvenons
que votre foi est active,
que votre charité se donne de la peine,
que votre espérance tient bon
en notre Seigneur Jésus Christ,
en présence de Dieu notre Père.
Nous le savons, frères bien-aimés de Dieu,
vous avez été choisis par lui.
En effet, notre annonce de l’Évangile
n’a pas été, chez vous, simple parole,
mais puissance, action de l’Esprit Saint, pleine certitude.

Évangile du jour

« Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »

Alléluia. Alléluia. Vous brillez comme des astres dans l’univers en tenant ferme la parole de vie. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 22, 15-21)

En ce temps-là,
les pharisiens allèrent tenir conseil
pour prendre Jésus au piège
en le faisant parler.
Ils lui envoient leurs disciples,
accompagnés des partisans d’Hérode :
« Maître, lui disent-ils, nous le savons :
tu es toujours vrai
et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ;
tu ne te laisses influencer par personne,
car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens.
Alors, donne-nous ton avis :
Est-il permis, oui ou non,
de payer l’impôt à César, l’empereur ? »
Connaissant leur perversité, Jésus dit :
« Hypocrites !
pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ?
Montrez-moi la monnaie de l’impôt. »
Ils lui présentèrent une pièce d’un denier.
Il leur dit :
« Cette effigie et cette inscription,
de qui sont-elles ? »
Ils répondirent :
« De César. »
Alors il leur dit :
« Rendez donc à César ce qui est à César,
et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Commentaire de l'Évangile

On a souvent présenté l’attente du messie au Ier siècle comme l’attente d’un libérateur qui délivrerait les Juifs de l’occupation romaine. Jésus, dans ce contexte, serait venu proposer une libération « spirituelle » du péché. Il est vrai que Jésus est venu nous libérer du péché, mais il ne s’est pas désintéressé pour autant des questions politiques : l’intégration de la Judée et de la Galilée dans l’empire romain est-elle une bonne chose qui justifie de payer l’impôt ? La question n’est pas si simple à résoudre et Jésus renvoie à la réflexion de ses auditeurs. Mais plus que cela Jésus n’invite pas au désengagement ; au contraire il reconnaît, sans nécessairement approuver toutes les modalités, l’importance de l’autorité de César pour le bon fonctionnement de la société dans laquelle il vit. Ces éléments peuvent alimenter notre réflexion pour nous situer dans un monde politique qui présente, comme à l’époque de Jésus, ses complexités.

Évangile commenté par le Père Alain de Boudemange

Chant du jour

Louez, exaltez le Seigneur

R. Louez, exaltez le Seigneur
Acclamez Dieu votre Sauveur.
Louez, exaltez le Seigneur
Le Créateur de tout l´univers.

1. Louez le Nom du Seigneur à jamais
Prosternez-vous devant sa Majesté.
Salut, puissance et gloire à notre Dieu,
Louez-le vous les petits et les grands.

2. Maître de tout, toi qui es, qui étais,
Seigneur et Sauveur, Dieu de l´univers.
Tu as saisi ton immense puissance,
Tu as établi ton Règne à jamais.

3. Ô notre Dieu, tu es Saint, glorieux,
Justes et droites sont toutes tes voies.
Les saints, les anges te louent dans les cieux,
Les peuples chantent leurs hymnes de joie.

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (R. Fornasier) /© 2001, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

Belle journée avec DIEU !

Vous AIMEZ app.decouvrir-dieu.com ?

Si vous n'êtes pas abonné à l'envoi quotidien de Découvrir-Dieu, cliquer ici pour vous abonner

Vous AIMEZ ce chant « Louez, exaltez le Seigneur » ?

Vous pouvez vous procurer le MP3

Se procurer le mp3 à la librairie de l Emmanuel
Découvrir Dieu est un service de prière pour faire une expérience quotidienne avec Dieu

L’Evangile est publié avec l’aimable autorisation de l’AELF (© aelf). Aujourd’hui, il est commenté par le Père Alain de Boudemange.
Il est suivi du chant «Louez, exaltez le Seigneur»

(Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (R. Fornasier) /© 2001, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris ).