jeudi 13 juin 2019

Saint Antoine de Padoue, docteur de l’Église (✝ 1231)

Lectures du jour

PREMIÈRE LECTURE

« Dieu a lui-même brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire »

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (2 Co 3, 15 – 4, 1.3-6)

Frères, aujourd’hui encore, quand les fils d’Israël lisent les livres de Moïse, un voile couvre leur cœur. Quand on se convertit au Seigneur, le voile est enlevé. Or, le Seigneur, c’est l’Esprit, et là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté. Et nous tous qui n’avons pas de voile sur le visage, nous reflétons la gloire du Seigneur, et nous sommes transformés en son image avec une gloire de plus en plus grande, par l’action du Seigneur qui est Esprit.C’est pourquoi, ayant reçu ce ministère par la miséricorde de Dieu, nous ne perdons pas courage. Et même si l’Évangile que nous annonçons reste voilé, il n’est voilé que pour ceux qui vont à leur perte, pour les incrédules dont l’intelligence a été aveuglée par le dieu mauvais de ce monde ; celui-ci les empêche de voir clairement, dans la splendeur de l’Évangile, la gloire du Christ, lui qui est l’image de Dieu. En effet, ce que nous proclamons, ce n’est pas nous-mêmes ; c’est ceci : Jésus Christ est le Seigneur ; et nous sommes vos serviteurs, à cause de Jésus. Car Dieu qui a dit : Du milieu des ténèbres brillera la lumière, a lui-même brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de sa gloire qui rayonne sur le visage du Christ.

PSAUME (84 (85), 9ab.10, 11-12, 13-14)

La gloire du Seigneur habitera notre terre.

J’écoute : que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu’il dit, c’est la paix pour son peuple et ses fidèles.
Son salut est proche de ceux qui le craignent,
et la gloire habitera notre terre.

Amour et vérité se rencontrent,
justice et paix s’embrassent ;
la vérité germera de la terre
et du ciel se penchera la justice.

Le Seigneur donnera ses bienfaits,
et notre terre donnera son fruit.
La justice marchera devant lui,
et ses pas traceront le chemin.

Évangile du jour

« Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement »

Alléluia. Alléluia. Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur : « Aimez- vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 5, 20-26)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Commentaire de l'Évangile

Jugement, tribunal, géhenne. Jésus n’y va pas avec le dos de la cuillère ! Ces termes semblent disproportionnés avec les faits incriminés : se mettre en colère, insulter, traiter de fou. C’est cette même disproportion qui transparaît dans le fait que je doive me préoccuper de ma dette que je pourrais avoir envers mon frère dans le domaine de la charité. La logique de la charité divine va au delà de la justice humaine qui voudrait une certaine proportion. La disproportion dans le châtiment parle surtout de la disproportion de l’amour de Dieu.

Chant du jour

Pour tes merveilles

R. Pour tes merveilles,
Je veux chanter ton Nom
Proclamer combien tu es bon !
De toi et de toi seul, Seigneur,
Dépend mon sort,
Ô mon roi, mon Dieu je t´adore.

1. Quand je t´appelle dans la détresse,
Sensible à mon cri tu t´abaisses,
Ta droite douce et forte me redresse,
Contre ton sein me tient sans cesse.

2. À ta tendresse je m´abandonne,
Car sûre est ta miséricorde.
Qui comme toi, Seigneur sauve et pardonne ?
Pas de salut que tu n´accordes !

3. Je ne peux vivre qu´en ta présence,
Que ne me soit cachée ta face !
Ne déçois pas Seigneur mon espérance :
À tout jamais je rendrai grâce.

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (L. Cordin) /© 2010, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

Belle journée avec DIEU !

Vous AIMEZ Dieu-avec-nous-aujourdhui.com ?

Si vous n'êtes pas abonné à l'envoi quotidien de Dieu-avec-nous-aujourd'hui, cliquer ici pour vous abonner

Vous AIMEZ ce chant « Pour tes merveilles » ?

Vous pouvez vous procurer le MP3

Se procurer le mp3 à la librairie de l Emmanuel
Dieu avec nous Aujourd’hui est un service de prière pour faire une expérience quotidienne avec Dieu

L’Evangile est publié avec l’aimable autorisation de l’AELF (© aelf). Aujourd’hui, il est commenté par le Père Jean-Baptiste Edart.
Il est suivi du chant «Pour tes merveilles»

(Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (L. Cordin) /© 2010, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris ).